Archives pour l'Auteur : thomas

impact-sentence […]

Cette œuvre est l’aboutissement de nombreux chemins qui traversent mon art depuis des années. Elle reprend différentes techniques que j’ai pu explorer, de la délimitation de parties à l’aide de scotch de masquage, leur protection aussi, et enfin la sélection de zones précises, de tableaux dans le tableau. La tension entre une matière primaire, en noir et blanc, brute, torturée, spontanée tout en étant détaillée, précise, réfléchie, est au centre de mon approche.

Mon art interroge la matière, la malmenant, par couches et techniques successives, jusqu’à la déchirure du papier, devenu mon support favori. Parfois, c’est le papier de verre que j’utilise pour « vieillir » la peinture, dans une recherche d’émotion et d’expressivité. Je suis profondément inspiré par la musique que j’écoute, extrême, avant-gardiste, souvent atmosphérique, parfois abstraite, qui me guide autant dans la création de l’œuvre physique que dans l’élaboration de son titre.

Ces dix-huit tableaux, finement découpés dans une pièce plus grande, sont des chapitres qui racontent une histoire, aux interprétations multiples. Elle est complétée par un titre, lui aussi en parties, aux références complexes, qui apporte à son tour une dimension supplémentaire. Ce titre n’est pas un mode d’emploi, mais une aventure, une exploration, sans programme établi. Titre et œuvre se répondent, dialoguent, entre eux et avec le public, qui peut se l’approprier, dans une grande liberté.

Technique mixte sur papier
2023
105 x 75 cm

Variations sur un thème : impressions et jaillissements

Porté par sa curiosité, au fil de rencontres dans le monde de l’art, Thomas W. a la chance de pouvoir s’essayer fin 2022 à la gravure, avec accès à une presse professionnelle aux ateliers a5 à Vevey. Cette recherche débouche sur la création d’un puzzle, parcouru de sillons géométriques, composé de douze plaques interchangeables, aux possibilités infinies.

Contrairement à une série de gravures traditionnelle, ici chaque œuvre est unique. La gravure est à la base de la série, mais Thomas W., comme souvent dans son art, utilise différentes techniques, superposant ou associant les matières et les effets pour obtenir des œuvres complexes, contrastées.

La tension réside dans le jeu entre la précision de la gravure et le jaillissement spontané de la couleur. D’autres pistes sont aussi explorées, jusqu’à la destruction des plaques. Ces œuvres, déjà très limitées en nombre, sont d’autant plus rares que leur reproduction est impossible.