Série 5: Miniatures, du 16.09.2016 au 26.10.2019

  • Série « Fragments de réalité » :

Cette série comprend deux collections distinctes – en Cadre Blanc et Cadre Noir – fruit de différentes inspirations, mais toutes les œuvres sont des Fragments de Réalité, des histoires individuelles d’un plus grand tout, des mélanges de couleurs et d’émotions retirées de mes voyages et explorations australiennes.

Peintes d’une façon dynamique, expressive, faits de multiples couches qui combinent d’innombrables impressions et expériences, ces fragments ont ensuite été précisément soulignés par un passe-partout individuel, fait main, et enfin sertis dans des cadres vitrine, comme autant de bijoux précieux.

Le parallèle avec la création de bijoux n’est pas fortuit, j’avais – et j’ai toujours – l’envie de créer des miniatures délicates et détaillées qui seraient enchâssées dans des cadres de métal précieux, donnant naissance à des boucles d’oreilles, des pendentifs, des broches. J’espère que ce projet deviendra réalité !

Fragments 1-10, série « Cadre Blanc » :

Dès mon arrivée en Australie, j’ai voyagé, à la découverte de régions isolées, reculées, où la nature est reine. Cette première partie des Fragments de Réalité raconte ces déserts, ces forêts, ces océans, ces levers et couchers de soleils ; les couleurs saturées et flamboyantes de ce pays immense et fascinant.

Fragments 11-23, série « Cadre Noir » :

La suite des « Cadres Noirs » raconte un autre aspect de l’Australie, place ici à l’espace urbain, industriel, ses couches écaillées, sa texture et sa complexité toujours changeante. Il y a une puissance, une immédiateté dans ce blanc, ce noir, ce rouge, sans concession.

  • ‘Tiny Colourful Distortions’ :

À la suite de mon exposition ‘Fragments de Réalité’ en juillet 2019, je me suis lancé dans une nouvelle série de miniatures, évolution naturelle qui repousse les limites de la couleur, en saturation et complexité. Le titre de l’exposition fait référence au phénomène d’aberration chromatique (colour distortion en anglais), qui apparaît sur les images lorsque qu’un objectif ne parvient pas à concentrer toutes les couleurs au même endroit, créant ainsi un sentiment hallucinatoire, donnant une touche de magie au monde !

3